"[28][29] Amnesty International, on its part, claims that it has provided the necessary proof, arguing in a public statement released on July 4 that "the technology used to spy on Omar Radi's phone required the control over telephone operators, which only the government could exert in order to hack the Internet connection. Omar radi libre. Il n’est à ce stade ni accusé, ni poursuivi, comme le laissent croire des médias sur la base d'informations tronquées et montées en épingle. Le 17 mars 2020, il est condamné à quatre mois de prison avec sursis et une amende de 500 Dirhams, et précise qu'il fera appel de la décision . In its report, HRW meticulously outlined Radi’s case without detailing the alleged rape victim’s side of the story. Maroc: le journaliste Omar Radi, détenu depuis fin juillet, chez le juge d'instruction. Incarcéré depuis le 29 juillet, le journaliste Omar Radi allonge la liste des journalistes violemment malmenés par le royaume. Les contre-pouvoirs sont inexistants. Omar radi libre. [33] Omar Radi categorically denies these accusations. Voici l'identité de l'agent secret, officier traitant de Omar Radi", "Sarcasm and Taboo in the Moroccan Mediascape after the February 20 Movement", "Journalists Omar Radi and Imad Stitou detained overnight in Morocco", "للمرة الثالثة.. الفرقة الوطنية للشرطة تستدعي الصحافي عمر الراضي", National Human Rights Council (CNDH, king's human rights council), https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Omar_Radi&oldid=994304524, Wikipedia articles in need of updating from August 2020, All Wikipedia articles in need of updating, Creative Commons Attribution-ShareAlike License, This page was last edited on 15 December 2020, at 01:17. Le contenu de ce site est le fruit du travail de 500 journalistes qui vous apportent chaque jour une information de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. L3Harris has all bases covered. C’est le cas d’Omar Radi, 33 ans, connu pour sa liberté de ton sur les réseaux sociaux. Le 24 juin 2020, la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) convoque le journaliste pour une supposée affaire d'intelligence avec des agences de renseignement étrangères[8]. Omar Radi : le journaliste marocain qui ne se taira pas Le journaliste Omar Radi a appris à considérer qu’il est constamment surveillé . Il est placé en détention préventive le 29 juillet 2020 pour « atteinte à la sûreté extérieure et intérieure de l’État, viol et attentat à la pudeur »[9]. His arrest triggered a massive movement of solidarity across the nation. La dernière modification de cette page a été faite le 3 septembre 2020 à 16:04. Ce mardi 4 août, Telquel a publié un article soulignant que le secret de l’instruction a été mis à mal dans l’affaire du journaliste Omar Radi, placé en détention à la prison casablancaise d’Oukacha pour «viol» et «réception de fonds étrangers dans le but de porter atteinte à la sécurité intérieure de l’État» depuis le mercredi 29 juillet. « C’est un véritable guet-apens », commente Ali Amar, rédacteur en chef du Desk, qui ajoute qu’il soupçonne Omar Radi d’avoir été pris en filature ce jour-là. L'enquête publiée sur Mediapart et sur L’Humanité ce mardi sur l'affaire du journaliste et militant Omar Radi est critiquée par la plaignante, qui dénonce des usages «non-éthiques et non professionnels», à travers les liens qui ont été faits entre son affaire, les … à lire aussi Omar Radi interviewé en février 2020 sur Démocraty Now par Amy Goodman. [30][35][36][37] According to a spokesperson for the General Directorate for National Security, Radi was taken into custody for "public drunkenness and violence. Le prévenu Omar Radi sera poursuivi selon les articles 485, 486, 191 et 206 du Code Pénal, lors de son procès qui s’ouvrira à Casablanca, le 22 septembre 2020. Au Maroc, Omar Radi, journaliste et militant des droits de l’homme, est incarcéré depuis mercredi 29 juillet après avoir répondu huit fois aux convocations de la police judiciaire. La solution de cette équation est fort simple pour Amnesty. Le journaliste marocain, Omar Radi incarcéré ce jeudi pour avoir critiqué, dans un tweet, la justice de son pays sera jugé le 2 janvier prochain. Outre celle d’espionnage, Radi doit également répondre à l’accusation de violence et de viol, absurde selon l’opinion publique et ses confrères journalistes, qui dénoncent un jugement politique non fondé sur des faits réels. Omar Radi a 34 ans, il est marocain, journaliste, militant et très critique vis-à-vis du pouvoir. L’affaire n’est plus juridique, mais politique. Omar Radi, 34 ans, est dans le viseur de la monarchie depuis des années. His arrest triggered a massive movement of solidarity across the nation. "[31][32] The Moroccan justice system suspects him of receiving "financial support from abroad" and having "links with a liaison officer from a foreign country" who has allegedly been "under diplomatic cover since 1979 in several regions of tension" throughout the world. Le 17 mars 2020, il est condamné à quatre mois de prison avec sursis et une amende de 500 Dirhams, et précise qu'il fera appel de la décision[5]. Omar Radi : "ni oubli, ni pardon !" Omar Radi : le journaliste marocain qui ne se taira pas. Omar Radi est très connu et a de nombreux soutiens et moi, je n’ai rien. Ce n’est pas un hasard si Omar Radi a été pris pour cible, Depuis plus de dix ans, il publie des enquêtes qui dérangent les autorités marocaines. [18] On 29 September 2019, protests took place in front of the parliament. Help Les journalistes marocains Omar Radi et Soulaiman Raïssouni ont décidé d'observer une grève de la faim de 24 heures, le 10 décembre, journée mondiale des droits de l'Homme, pour protester contre le maintien de leur détention provisoire sans procès. Le contenu de ce site est le fruit du travail de 500 journalistes qui vous apportent chaque jour une information de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. L'enquête publiée sur Mediapart et sur L’Humanité ce mardi sur l'affaire du journaliste et militant Omar Radi est critiquée par la plaignante, qui dénonce des usages «non-éthiques et non professionnels», à travers les liens qui ont été faits entre son affaire, les … Rabat – Human Rights Watch (HRW) joined Amnesty International in highlighting Omar Radi’s case, a Moroccan journalist facing charges of “violent rape” and “receiving funds from a foreign agent.” HRW shared on Monday its report on the arrest of Radi, who works … Le militant et journaliste Omar Radi, incarcéré depuis le 29 juillet dernier est aux prises avec la justice dans deux affaires, l’une pour « espionnage au profit de puissances étrangères », l’autre pour « attentat à la pudeur et viol ». Cite Format L’homme que Hafsa Boutahar accuse n’est pas n’importe qui. C’est justement l’un de ces pure-player, ChoufTV.ma, qui est au cœur de la récente arrestation d’Omar Radi, ainsi que de son collègue et confrère Imad Stitou. Il fait l’objet d’une filature quand il enquête sur une affaire, son ordinateur a été piraté et son téléphone a été la cible d’un logiciel espion sophistiqué. Omar Radi Journaliste d'investigation et militant des droits humains au Maroc. Il convient de rappeler que Omar Radi est présumé innocent, qu’il ne fait pas l’objet d’une poursuite judiciaire, et qu’il est entendu régulièrement par la BNPJ dans une enquête relative à la perception de financements en relation avec des services de … ENQUÊTE Le journaliste Omar Radi est soumis à une enquête judiciaire «pour atteinte présumée à la sécurité de l'Etat, en raison de ses liens avec un officier de liaison d'un pays étranger». Insert, Radi was summoned to appear before the BNPJ on the morning of July 8 for a third time in the course of two weeks, having received the notice 24 hours after he and his colleague Imad Stitou were released from overnight detention.[39]. Omar Radi (Arabic: عمر الراضي‎) is a Moroccan investigative journalist and human rights activist. Dans un … Pour avoir, en avril 2019, critiqué publiquement une décision de justice relative au Hirak , il est incarcéré le 26 décembre 2019 à Casablanca à la prison de Aïn Sebaâ ; l'indignation causée sur les réseaux sociaux et une manifestation à Rabat forcent le pouvoir à le faire relâcher quelques jours plus tard. la première fois qu’Omar Radi est condamné mais ce n’est pas la première fois que ses enquêtes sont entravées modifier - modifier le code - modifier Wikidata. Outre celle d’espionnage, Radi doit également répondre à l’accusation de violence et de viol, absurde selon l’opinion publique et ses confrères journalistes, qui dénoncent un jugement politique non fondé sur des faits réels. [20], On 31 December 2019, following national and international pressure, Moroccan authorities were forced to release him on bail[21][22] following a national and international campaign in his support, two days before his judgement, due on 2 January 2020. "[38] Both journalists were detained over night and released on June 6, while an investigation into allegations of "public intoxication, violence, insult, and filming without permission," according to court documents, is ongoing. Omar Radi a 34 ans, il est marocain, journaliste, militant et très critique vis-à-vis du pouvoir. Journaliste depuis 2008, passé par Atlantic Radio, Le Journal hebdomadaire (fermé par les autorités marocaines), TelQuel, Médias 24 et cofondateur des sites Lakome en français (un temps poussé à la fermeture par les autorités marocaines), Le Desk (premier site d'investigation marocain), Omar Radi s'intéresse… Please update this article to reflect recent events or newly available information. He has worked at Lakome, Atlantic Radio, Media 24, TelQuel and Le Desk focusing on investigations about human rights, corruption and social movements. Il a notamment travaillé sur les liens entre les pouvoirs politique et économique au Maroc mais aussi sur les violations des droits de l’homme dans le pays. L’homme que Hafsa Boutahar accuse n’est pas n’importe qui. Omar Radi est très connu et a de nombreux soutiens et moi, je n’ai rien. Le nouveau media qui donne le pouvoir aux lecteurs. Excellence in Innovation. "[29] The Moroccan authorities maintain that what Amnesty provided does not constitute "convincing scientific evidence. [23], On June 21, Amnesty International released a report stating it found evidence that Omar Radi's personal cellphone had been infected with the Pegasus spyware of the Israeli technology firm NSO Group. [26] Israel classifies this technology as a weapon and its approval is required for any exports. Une enquête qui avait été publiée sur Lakome et primée par le premier prix du journalisme d’investigation IMS-AMJI, menée par le journaliste d’investigation Omar Radi incarcéré, depuis le 29 juillet 2020, au terme d’un acharnement politique, médiatique et judiciaire particulièrement violent. Omar Radi, 33 ans, est jugé en vertu de l’article 263 du Code pénal, qui punit d’un mois à un an de prison “l’outrage à magistrat”, selon Said Benhammani. Omar Radi (en arabe : عمر الراضي), né en 1986 à Kénitra, est un journaliste d'investigation marocain [1].Il travaille en particulier sur les questions de corruption [2], de mouvements sociaux et de droits humains. [14] In an interview with Amy Goodman on Democracy Now!, Radi stated that he believed he was arrested because he was at a journalism awards ceremony in Algeria 3 days prior to his incarceration, speaking to the public about the Moroccan political economy and what he described as "economic predation" in Morocco and a "state capture model of economy.

Crevette Et Pléco, Phrase D'amour Pour Sa Fille, Smb Conf Mac, Jeux De Conduite Gratuit Pc, Jeux De Conduite Gratuit Pc, Jeux De Conduite Gratuit Pc, Drum Mp7 Hpa, Pmi Haut Du Lièvre, Neuvaine à Saint Michel Archange 2020, Sourate Protection Sommeil, Lettre Pour Faire Craquer Un Homme, Pmi Haut Du Lièvre, Classement Des Pierres Précieuses Par Valeur,